Personal Small Business Enterprise

Black Youth Helpline : changer les choses en matière de santé mentale et de bien-être

Posted March 29, 2022 in Bell Cause pour la cause by 0

Le Fonds diversité Bell Cause pour la cause soutient avec fierté la santé mentale et le bien-être des communautés noires, autochtones et de couleur à l’échelle du Canada. Nous nous sommes entretenus avec l’organisme Black Youth Helpline, l’un des premiers partenaires du Fonds, afin de mettre en lumière les expériences vécues par les membres de la communauté noire. Nous avons également discuté de la manière dont l’organisme fournit du soutien culturellement adapté en matière de santé mentale et de bien-être.

Black Youth Helpline est une organisation caritative nationale à but non lucratif qui concentre ses efforts pour aider les enfants et les jeunes vulnérables d’un bout à l’autre du Canada, tout en ciblant plus précisément les jeunes issus des communautés défavorisées et noires. Sa mission, en plus de faire progresser le potentiel des jeunes, est de promouvoir l’excellence et la création d’actifs dans nos communautés. Elle met l’accent sur trois secteurs clés : l’éducation, la maladie et la santé mentale, et le développement des femmes. Lisez l’entrevue ci-dessous pour en savoir plus.

Pouvez-vous donner des exemples de type de soutien recherché par les Canadiens qui font appel à la Black Youth Helpline? Comment l’organisme répond-il à ces besoins?

Les besoins les plus importants et les plus pressants décelés dans nos communautés sont liés aux défis du système d’éducation, à divers problèmes causés par les obstacles systémiques et au bien-être général des membres de la communauté.

La crise de la COVID-19 a touché de manière disproportionnée les jeunes Noirs et leurs familles. Les appels reçus par la ligne d’assistance provenaient de familles dont la santé a été gravement affectée par le contexte actuel, de personnes pour qui les confinements ont eu des conséquences désastreuses sur leurs revenus, et de jeunes sans emploi ou sous-employés à la recherche d’un travail. Des parents cherchent à remédier aux pertes d’apprentissage observées chez leurs enfants à cause des fermetures d’école. De leur côté, les établissements scolaires ont besoin de soutien supplémentaire pour le bien-être de leurs élèves et ils doivent relever le défi de trouver des moyens d’améliorer l’efficacité de l’enseignement dans la nouvelle réalité des environnements hybride et numérique.

Quel rôle joue la culture dans le soutien que vous offrez en matière de santé mentale et de bien-être?

Au sein de Black Youth Helpline, nous utilisons des approches culturellement adaptées afin de comprendre et répondre aux besoins des enfants, des jeunes, des familles et des écoles.

La culture est au cœur de ce que nous faisons. Nous sommes persuadés que les approches utilisées pour soutenir la santé mentale et le bien-être de nos collectivités doivent être ancrées dans un esprit de respect mutuel, de compréhension interculturelle et d’affinités culturelles. Cette initiative permet d’assurer un processus d’évaluation effectué sans idée préconçue, stéréotype, présomption ou attribution d’une étiquette. Cela crée plutôt un espace pour des échanges qui reflète une compréhension plus humaine de chaque personne qui fait appel à nous. Ces approches nécessitent une volonté de la part du professionnel d’écouter, d’apprendre et d’intégrer le point de vue et les expériences de son interlocuteur au processus d’évaluation global.

Le meurtre de George Floyd en mai 2020 a permis de sensibiliser les gens aux répercussions de la discrimination raciale sur la santé mentale. Avez-vous remarqué une augmentation des demandes depuis 2020 et, si c’est le cas, comment votre organisme s’est-il adapté?

Au sein des communautés noires, la sensibilisation aux répercussions de la discrimination raciale sur la santé mentale a commencé bien avant le meurtre de George Floyd. Ce qui a changé, c’est la sensibilisation au besoin de faire face à la réalité de ce problème, toutes cultures confondues.

En mars 2020, les demandes pour les services de l’organisme Black Youth Helpline ont considérablement augmenté, tant au niveau de leur complexité que de leur volume. Cette croissance reflète trois importants facteurs coexistants :

  1. Le contexte de la COVID-19 en constante évolution et la peur de l’inconnu y étant associé.
  2. La fermeture de nombreux services grand public.
  3. Le stress et les répercussions de la mort de George Floyd sur la population canadienne dans son ensemble.

Les professionnels bénévoles et le modèle de prestation de services virtuel de Black Youth Helpline, en place depuis 1992, se sont avérés être la solution idéale durant la crise de la COVID-19 et ont offert la polyvalence requise pour répondre aux besoins en matière de soutien.

Pouvez-vous nous parler des programmes novateurs sur lesquels vous travaillez?

L’innovation est l’une de nos principales valeurs. Nos bénévoles et nos professionnels sont toujours à la recherche de nouvelles façons d’offrir du soutien à nos bénéficiaires et à notre pays. Voici quelques-unes de nos initiatives principales pour 2021 et au-delà :

  • Stratégie en santé : par l’intermédiaire du Pathways Project, nous nous efforçons d’offrir aux jeunes vulnérables ainsi qu’à leurs familles un accès à des soins professionnels pour les maladies mentales et à du soutien en santé mentale.
  • Stratégie éducative : zéro exclusion! Nous allons faire appel aux commissions et aux arrondissements scolaires du pays afin que notre vision de tolérance zéro pour l’exclusion dans les écoles devienne une réalité à l’échelle nationale pour les jeunes vulnérables et en manque de ressources.
  • Projet Black Open-to-Learning and Driven (the BOLD project) : ce projet se concentre sur le développement de la prochaine génération de leaders au pays et soutient le succès de leurs participations au marché du travail actuel.

Que diriez-vous à une personne issue de la communauté noire qui songe à obtenir de l’aide pour sa santé mentale?

       Trois suggestions clés :

  1. Évitez l’autostigmatisation associée aux problèmes de santé mentale. La santé mentale est aussi importante que la santé physique, et il n’y a aucune honte à vouloir obtenir de l’aide pour l’une ou l’autre. Par contre, il faut rechercher l’aide appropriée pour ne pas risquer un mauvais diagnostic. Par exemple, un état mental découlant du processus d’un deuil normal pourrait être diagnostiqué comme étant un trouble de santé mentale ou une maladie mentale.
  2. Intervenez avec vous-même ou auprès des membres de votre famille le plus tôt possible. Une intervention rapide permet des possibilités de rétablissement optimales. Essayez d’obtenir des soins avant que la situation problématique s’aggrave et devienne une situation de crise.
  3. Trouvez le bon professionnel en santé mentale. Assurez-vous qu’il a une formation professionnelle et les compétences nécessaires pour vous aider. N’ayez pas peur de poser des questions et, si vous ne pensez pas recevoir les soins dont vous avez besoin, vous pouvez demander l’avis d’un deuxième professionnel.

Pour en savoir plus sur la mission de Black Youth Helpline ou pour obtenir du soutien, visitez le site Web de l’organisme à l’adresse www.blackyouth.ca. Vous pouvez appeler la ligne d’assistance nationale pour les jeunes Canadiens sans frais au 1 833 294-8650 tous les jours, de 9 h à 22 h (HE). Services en français offerts sur demande.

______________________________________________________________________________

Pour obtenir d’autres points de vue sur les liens entre l’ethnicité et la santé mentale, lisez le billet Des experts se prononcent sur les conséquences de la discrimination raciale sur la santé mentale, qui met en vedette deux de nos conseillers du Fonds diversité Bell Cause pour la cause.

Let us know what you think

Comments are closed.