Personal Small Business Enterprise
Blog Header Image Bruno

Bruno Guévremont: Le parcours d’un combattant

Posted January 23, 2017 in Bell Cause pour la cause by 0

Ancien combattant, entrepreneur, explorateur au pôle Nord, ambassadeur aux Jeux Invictus, les qualificatifs ne s’arrêtent pas là pour décrire Bruno Guévremont. Il a dirigé une équipe de soldats et a été capitaine d’équipe Canada aux Jeux Invictus 2016, et il se consacre maintenant à la santé et au bien-être des anciens combattants et du personnel des services d’urgence.

***

Bruno connaît lui-même trop bien les effets du trouble de stress post-traumatique (TSPT) et de la maladie mentale. Après 15 ans et deux affectations en Afghanistan, la dure réalité du service militaire s’est mise à peser lourd. Il a fait partie d’une équipe de déminage en Afghanistan qui avait la dure tâche de désamorcer plus de 100 engins explosifs improvisés.

Après avoir été libéré des Forces armées canadiennes en 2014, Bruno a dû trouver les moyens de se rétablir et de se remettre de ses blessures. En 2014, il participe à une difficile expédition au pôle Nord organisée par la fondation La patrie gravée sur le cœur, un organisme de bienfaisance canadien qui rend hommage aux sacrifices consentis par les militaires, les anciens combattants et leurs familles. Cette expédition éprouvante lui a donné la pleine mesure des problèmes de santé mentale que les anciens combattants doivent surmonter lorsqu’ils reviennent à la vie civile. Sa vision de la vie en a été transformée et cela l’a convaincu d’en faire plus pour éveiller davantage les consciences aux enjeux de la santé mentale.

La passion de Bruno et son ouverture lui ont valu la réputation d’un véritable instigateur de progrès dans le domaine de la promotion de la santé mentale.

Nous avons rencontré Bruno dernièrement et nous lui avons demandé de partager quelques réflexions sur son parcours.

Pourquoi racontez-vous votre expérience?

Pour moi, il est très important de parvenir à joindre les gens qui ont besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls. Il est inutile de souffrir en silence. Il n’y a rien de mal à avoir des problèmes de santé mentale, et en acceptant cela, nous pouvons aider ceux qui doivent faire face à de tels problèmes et trouver des moyens d’améliorer un petit peu leur vie, un jour à la fois.

Quel soutien vous a aidé à affronter vos années les plus difficiles? 

Les amis et la famille; le formidable soutien d’organismes comme la Fondation La patrie gravée sur le cœur, qui aide les soldats malades et blessés à reprendre pied et à atteindre leurs buts.

Y a-t-il un message que vous espérez transmettre à d’autres personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale?

Le message principal? Vous n’êtes pas seul. Demandez de l’aide, et parlons.

Où trouvez-vous votre plus grande inspiration?

Auprès des gens qui ont déjà vécu des situations similaires. Les témoignages de ceux et de celles qui ont surmonté leurs problèmes de santé mentale et ont réussi à se rendre de l’autre côté sont pour moi une source d’inspiration. J’ai été particulièrement inspiré par Howie Mandel et Michael Landsberg, qui ont décidé de prendre la tête du mouvement de sensibilisation.

Quel effet votre participation aux Jeux Invictus en tant qu’athlète et capitaine a-t-elle eu sur votre santé mentale ou sur votre façon de voir les choses?

Au début, je me sentais un peu dépassé. Je me disais « qui suis-je pour mener les autres jusqu’aux Jeux, alors que moi-même, j’y parviens à peine ». Mais nous avons réussi et nous l’avons fait ensemble. J’ai été extrêmement chanceux d’avoir une équipe d’athlètes d’exception qui se sont beaucoup entraidés. Nous avons vécu une expérience extraordinaire. Et cela a changé ma vie.

Quand vous traversez une mauvaise période ou que vous êtes déprimé, qu’est-ce qui vous motive à rester positif?

La forme physique et le fait d’aider les autres. Quand j’ai une baisse de moral, je vais au gym et je m’entraîne pour me remonter physiquement et mentalement. Ensuite, je vais aider quelqu’un qui a besoin qu’on lui change les idées. Cela crée un effet de cascade de gens heureux!

Si vous souhaitez en savoir plus sur Bruno, visitez son site Web.

Bruno Guévremont ajoute sa voix à celles des porte-parole Clara Hughes, Serena Ryder, Marie-Soleil Dion, Étienne Boulay, Michael Landsberg, Howie Mandel, Mary Walsh, Stefie Shock, Michel Mpambara, et à celles des ambassadeurs Mike Babcock, Andrew Jensen, Kevin Breel, Shea EmryRobb Nash et Séan McCann, qui font passer le message à l’approche de la Journée Bell Cause pour la cause, le 25 janvier.

***

Joignez-vous à la conversation lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le 25 janvier, pour mettre fin aux préjugés entourant la maladie mentale et augmenter les sommes que Bell consacre à des initiatives en santé mentale. Tout au long de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell versera 5 ¢ de plus à des initiatives en santé mentale pour chaque message texte envoyé par les clients de Bell et de Bell Aliant et chaque appel interurbain ou mobile effectué par les clients de Bell et de Bell Aliant, chaque tweet et publication sur Instagram utilisant le mot-clic #BellCause, chaque visionnement de la vidéo officielle de la Journée Bell Cause pour la cause sur Facebook et chaque utilisation du filtre officiel Bell Cause pour la cause sur Snapchat.

Let us know what you think

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *