Personal Small Business Enterprise

Technologie et croissance de l’entreprise : mentorat, externalisation ouverte et financement participatif

Posted February 17, 2014 in Entreprise by 0

Tout commence par une idée. Les idées sont à l’origine de toute activité humaine, et le lancement d’une entreprise ne fait pas exception. Aujourd’hui, les entrepreneurs mettent leurs idées à l’épreuve en les testant sur le marché et en prenant des risques calculés. La route qui sépare l’idée d’une entreprise florissante est longue et ardue, mais la traversée peut s’avérer enrichissante. La technologie peut vous aider à connaître le succès. En choisissant les outils qui pourront répondre à vos besoins, vous multipliez vos chances de réussite.

Pour passer d’une idée à une entreprise viable, de nombreux chemins s’offrent à vous. Voici quelques conseils pour vous aider à atteindre votre objectif.

1) Trouvez un mentor

Dans les premiers mois qui suivent l’établissement de leur entreprise, les entrepreneurs se fient souvent à leur instinct. Leur enthousiasme pour le produit ou le service qu’ils offrent embrouille leur jugement et les empêche de bien évaluer le nombre d’acheteurs réel.

Le mentor peut fournir un appui précieux à l’entrepreneur en lui enseignant comment tester et valider ses hypothèses. Par exemple, en décomposant une idée complexe en mesures simples et en abordant un problème sous un angle différent. Le mentor peut aussi mettre l’entrepreneur en contact avec des clients, des fournisseurs et des investisseurs tout au long du développement du projet.

Vous n’avez pas trouvé votre mentor? Consultez la base de données des diplômés de votre université, participez à des activités sociales et professionnelles, tirez parti des médias sociaux, ou demandez à vos proches de vous présenter des candidats possibles. Par exemple, à l’université, alors que j’exploitais un petit studio d’enregistrement à la maison, j’ai souvent fait écouter mes enregistrements et mes mixages audio à un ingénieur du son de Cincinnati que j’avais rencontré en ligne. Il m’a fourni des conseils d’une valeur inestimable et m’a accompagné dans mon parcours visant à devenir producteur de musique. Les courriels, les messages texte et les médias sociaux constituent d’excellents moyens de garder le contact avec votre mentor si vous habitez dans des villes différentes et qu’il vous est impossible de vous rencontrer.

2) Exposez votre idée à l’externalisation ouverte et au financement participatif

L’une des tendances Web les plus utiles pour les entrepreneurs est l’externalisation ouverte (crowdsourcing). Il s’agit de faire appel aux connaissances, aux idées et à la créativité d’un grand bassin de personnes. L’externalisation ouverte est souvent mise à contribution pour générer de nouvelles idées. Les communautés en ligne peuvent participer à l’élaboration d’une nouvelle idée de produit et voter pour un concept afin de vous aider à choisir le plan que vous mettrez ensuite en œuvre. Vous pouvez aussi opter pour le financement participatif (crowdfunding), une méthode par laquelle un groupe de personnes ou une communauté virtuelle finance des projets affichés en ligne.

Pour la plupart des entreprises, il aurait autrefois été impensable d’effectuer une telle étude de marché auprès de clients potentiels simplement en suggérant une idée de produit. Grâce à la technologie, c’est depuis quelques années chose possible. D’ailleurs, de nombreux entrepreneurs canadiens ont fait appel à la communauté virtuelle pour développer et financer leurs idées d’entreprise. Par exemple, la technologie offre maintenant aux entrepreneurs un moyen facile et rapide de créer des sites Web où présenter leurs idées. Ils ont aussi accès à des services comme Kickstarter et Indiegogo pour entreprendre des démarches d’externalisation ouverte et de financement participatif.

Conclusion

Mener une idée jusqu’au bout est l’essence même de l’entreprise et, bien souvent, il est plus avantageux de demander de l’aide. Un bon mentor aidera l’entrepreneur à valider ses hypothèses, à décomposer les questions complexes et à établir un solide réseau de contacts. Quant à l’externalisation ouverte, elle permet d’effectuer une étude de marché en amont pour évaluer les possibilités de commercialisation d’un produit auprès d’une clientèle potentielle, de renforcer sa présence en ligne, de se faire connaître et d’obtenir une couverture médiatique bien avant que le produit ne soit mis au point.

Et vous? À titre d’entrepreneur, quels types de services en ligne avez-vous trouvés utiles pour tester le potentiel de commercialisation de vos idées? Faites-nous-en part dans la section des commentaires ci-dessous.

Par Andy Baryer
Équipe Blogue de Bell

Let us know what you think

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *